Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un film très amusant!

Bienvenue chez les Ch’tis est un film français réalisé par Dany Boon, sorti le 20 février 2008. Le film raconte les aventures de Philippe Abrams, directeur d’une agence de La Poste dans le sud de la France qui, par mesure disciplinaire, est muté pour une durée de deux ans à Bergues, dans le Nord-Pas-de-Calais.

C’est le deuxième long métrage réalisé par l’humoriste français Dany Boon. Bienvenue chez les Ch’tis a rencontré un immense succès auprès du public.

Philippe Abrams est depuis de nombreuses années directeur d’une agence de la Poste à Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône, où il vit avec sa femme Julie, au caractère dépressif, et leur fils Raphaël. Julie fait pression sur lui pour qu’il se fasse muter et trouve un poste au bord de la Méditerranée. Après plusieurs échecs et constatant que de nombreux employés handicapés sont prioritaires dans le choix des mutations, Philippe tente de tricher auprès de son administration en se faisant passer pour un handicapé en fauteuil roulant. Lorsque la supercherie est découverte, il est sanctionné et écope d’une mutation disciplinaire de deux ans à Bergues dans le Nord, près de Dunkerque. Il tente de cacher la nouvelle à sa femme mais lorsque celle-ci découvre la vérité, elle décide de rester dans le Sud avec leur fils et annonce à Philippe qu’il doit partir seul.

Philippe (Kad Merad) et Julie (Zoé Félix) ne connaissent le Nord qu’à travers des clichés. Le grand-oncle de Julie (Michel Galabru), qui, enfant, a vécu dans le Nord, le décrit comme une région inhospitalière où règne un froid polaire et des conditions de vie miséreuses. Philippe quitte le Sud la mort dans l’âme, avec de nombreux a priori négatifs à l’esprit. Ses premiers instants dans le Nord-Pas-de-Calais lui font croire que ces clichés sont bel et bien réels : des trombes d’eau s’abattent sur sa voiture lorsqu’il franchit le panneau autoroutier indiquant l’entrée dans la région. Lorsqu’il rencontre Antoine Bailleul (Dany Boon), l’un des préposés du bureau auquel il a été affecté, il a des difficultés à le comprendre. Antoine l’héberge provisoirement chez sa mère (Line Renaud), envahissante et autoritaire, avec qui il vit. Cependant, après quelques jours, Philippe apprend à connaître ses autres collègues Annabelle (Anne Marivin), Fabrice (Philippe Duquesne) et Yann (Guy Lecluyse). Il finit par se lier d’amitié avec Antoine, et découvre finalement une région très hospitalière et chaleureuse.

Lorsque Philippe essaie de rassurer son épouse et de lui parler des bons côtés de sa vie dans le Nord, celle-ci ne veut pas le croire et se persuade elle-même que son mari déprime encore plus qu’elle à cause de leur séparation. Philippe finit donc par lui mentir pour ne pas la froisser. D’ailleurs, lorsqu’il est au téléphone avec Julie, Philippe continue d’autant plus de lui cacher la situation qu’il considère que leur éloignement temporaire est positif pour leur relation de couple. Il noircit donc le tableau concernant sa nouvelle vie afin de la dissuader de venir s’installer à Bergues. Mais à force de fausses mauvaises nouvelles, Julie croit son mari déprimé et souhaite le rejoindre pour le soutenir. Lorsque celle-ci lui annonce qu’elle « monte » lui rendre visite, pour la décourager de venir le rejoindre, il a dépeint les Ch’tis comme peu raffinés, incultes, abrutis et ivrognes. Philippe prévient ses collègues de ses propos, mais malgré leur déception, ils lui font quand même la surprise de venir chercher Julie avec un camion de la Poste lorsqu’elle débarque à Lille. Ils jouent le jeu et se comportent avec elle comme Philippe les lui avait décrits. Ils l’emmènent dans une ancienne cité minière qu’ils font passer pour Bergues. Avec la complicité des habitants du lieu, ils font ainsi croire à Julie que tous les clichés qu’elle a sur les gens du Nord sont vrais. Lors d’un barbecue, les collègues de Philippe lui donnent l’impression que la nourriture servie est du chat. À table, tous se comportent de manière bruyante et déplacée.

Le lendemain, cherchant à se rendre au bureau de poste, Julie se rend compte que l’endroit où elle se trouve n’a rien à voir avec Bergues. Elle cherche à voir son mari et lorsqu’elle découvre qu’il lui a menti depuis le début, elle décide, vexée, de retourner dans le Sud.

Philippe s’aperçoit alors que son couple allait mieux grâce à la distance, mais lorsqu’Antoine lui fait remarquer que cette situation n’est pas très franche, il lui répond qu’il est mal placé pour lui donner des conseils étant donné que lui-même n’a pas le courage de dire à sa mère ce qu’il pense vraiment d’elle. Vexé, Antoine prend la décision de parler à sa mère et lui annonce qu’il va épouser Annabelle et quitter la maison. Cette nouvelle ravit sa mère et elle s’empresse de se rendre au bureau de poste pour annoncer à Annabelle qu’elle leur souhaite tous ses vœux de bonheur mais qu’elle va cependant continuer à les surveiller pour être sûre qu’ils soient effectivement heureux.

Avec la complicité de Philippe, Antoine demande Annabelle en mariage en déployant en haut du beffroi un drap sur lequel est écrit « Annabelle Je t’m épouse moi biloute »[2]. Ils se marient quelques temps après, Philippe et Julie sont invités à la cérémonie. Lorsque Philippe redescend dans le Sud, il demande à Julie de venir vivre avec lui dans le Nord. Deux ans plus tard, Philippe apprend qu’il est de nouveau muté dans le Sud, à Porquerolles et doit alors quitter la région, avec regrets.

 

 

Tag(s) : #Cinéma