Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Production française au budget modeste, c'est une œuvre ambitieuse de Michel Ocelot . S'inspirant d'un conte d'Afrique de l'Ouest, il narre l'histoire d'un petit garçon qui parle dans le ventre de sa mère avant de s'enfanter tout seul. « Mère, enfante-moi!". "Un enfant qui parle dans le ventre de sa mère s'enfante tout seul" répond la mère. C'est ainsi qu'un tout petit garçon vient au monde, coupant son cordon ombilical et déclarant: "Je m'appelle Kirikou". La sorcière Karaba a jeté un sort sur son village : la source est asséchée, les villageois et les hommes enlevés. Kirikou veut découvrir « pourquoi Karaba est méchante », afin de délivrer le village de son emprise. Le principal attrait du conte Kirikou ne réside pas dans une morale délivrée à la fin, mais dans la démarche du petit héros : plutôt que d'accepter les réponses résignées des villageois, il cherche à comprendre « pourquoi ». Sa quête sera à la fois parcours initiatique et lutte contre les forces du mal : c'est l'aventure compliquée de l'émancipation de l'Afrique, qui doit cesser de subir et prendre son destin en main.
Les « anciens » ne sont pas tous des « sages » : le grand-père de Kirikou contraste avec le vieillard craintif et radoteur du village. Quant à Karaba, elle est méchante non pas
« parce que c'est une sorcière », comme le disent les villageois, mais parce qu'on lui a fait du mal. Kirikou découvre en effet qu'un groupe d'hommes lui a enfoncé dans le dos une épine qui la fait encore souffrir. C'est après avoir ôté l'épine du dos de la sorcière que Kirikou grandit subitement pour atteindre l'âge de s'unir à Karaba - l'enfant devient homme et gagne sa virilité. On pourrait dire, après "Le Roi Lion", encore un film d'animation sur l'Afrique, mais non. Si "Le Roi Lion" utilisait uniquement des décors africains, "Kirikou et la sorcière" s'inspire vraiment de l'Afrique, des Africains et des vieilles croyances. Tout dans l'image et dans le son fait véritablement appartenir le film à la culture africaine : motifs de tissus inspirant costumes et décors, statues d'art nègre animées, végétation luxuriante comme celle des tableaux d’Henri Rousseau, musique de Youssou N'Dour joyeuse, presque enfantine, jouée sur instruments traditionnels.

Youssou N'Dour a accepté pour la première fois de faire la musique d'un film. Laissons-lui nous expliquer ce qui l'a motivé : "J'ai
accepté d’écrire la musique de ce dessin animé pour deux raisons: d'abord parce qu'il s'agit d'une histoire africaine que j'ai sentie très proche de moi et de ma sensibilité. Cela raconte l'eau et la nature, les enfants, les sorcières et les fétiches, des choses qui font partie de notre mythologie, de nos racines. Ensuite parce que cela me permettait de travailler à nouveau dans un contexte de musique traditionnelle, d’éviter les instruments modernes, les percussions, et trouver une inspiration plus naturelle, liée aux sources de la musique. Nous avons utilisé des instruments africains traditionnels
Youssou N'Dour, né le 1er octobre 1959 à Dakar (Sénégal) est un auteur-compositeur, interprète et musicien sénégalais. Aîné de sa famille, il a grandi  à Dakar. Il est de confession musulmane. Il n'a jamais renié ses origines et habite toujours dans sa ville natale. Il a travaillé avec des artistes de renommée internationale. Chanteur engagé, Youssou N'Dour a organisé en 1985 un concert pour la libération de Nelson Mandela au Stade de l'Amitié de Dakar. Il a également organisé plusieurs concerts au profit de l'organisation humanitaire Amnesty International. Ambassadeur de bonne volonté pour les Nations Unies et pour l'UNICEF. En 2007,Youssou N'Dour, avec d'autres artistes engagés, participe à la réalisation de Make some noises qui est une reprise du célébre album de John Lennon, Imagine. Cet album est le symbole d'une grande mobilisation pour le dénouement de la crise au Darfour. Cette initiative s'inscrit parfaitement dans la démarche de l'artiste sénégalais, qui depuis ses débuts milite pour une Afrique unie et épanouie. Youssou N'Dour a reçu de nombreux prix pour sa musique, y compris celui du meilleur artiste africain en 1996, et de l'artiste africain du siècle en 1999. Le 13 février 2005, Youssou N'Dour a été récompensé par les Grammy Awards pour son album Egypt dans la catégorie meilleur album de musique du monde.

Voici un extrait du dessin animé


Réponds aux questions suivantes sur ton cahier

· A quoi le film s’inspire-t-il?

· Comment s’appelle le petit enfant protagoniste de l’histoire? Quelle est sa particularité?

· Qui a asséché la source et mangé les hommes du villages?

· A quoi fait-il penser le parcours initiatique réalisé par Kirikou?

· Est-ce que les « anciens » du film sont tous des « sages »?

· Pourquoi Karaba est-elle méchante?

· Qu’est-ce qui arrive quand Kirikou ôte l’épine du dos de la sorcière?

· Quelles sont les différences entre « Le Roi Lion » et « Kirikou »?

· Quel est le peintre qui inspire le décor du dessin animé?

· Qui a réalisé la musique du film? Pourquoi a-t-il accepté de composer la musique?

· Où et quand est né Youssou N’Dour?

· Quelle est sa profession?

· Où est-ce qu’il habite en ce moment?

· Qu’est-ce qu’il a organisé en 1985?

· Pour quel pays africain a-t-il réalisé « Make some noises » avec d’autres artistes célèbres?

· Pour quel album a-t-il reçu le prix des Grammy Awards?

· Est-ce que tu aimes les dessins animés? Quels sont les dessins animés que tu préfères? Tu as aimé le dessin de Kirikou? Quel est le message que tu as reçu après la vision?

· Quelle est le genre de musique que tu préfères? Quand est-ce que tu écoutes de la musique? Tu aimes la musique classique? Tu as participé a des concerts? Tu as aimé la musique de ce dessin animé?

 

Kirikou et la sorcière

Remue- meninges: Vous connaissez des histoires de sorcières? Comment vous voyez les sorcières ?

Où habite une sorcière ? Que fait une sorcière ? Comment imaginez-vous Kirikou ? Kirikou se passe en Afrique. Qu’est-ce que l’Afrique évoque pour vous (animaux, plantes, couleurs, maisons) ? Dessinez un village d’Afrique comme vous l’imaginez et décrivez-le !

Séquence 1 – Le village

Observez la séquence et dites ce que vous avez-vous. Lisez les phrases et associez chaque mot à sa définition.

1.       Il y a trois greniers à droite, derrière les maisons.

2.       Sous le baobab, deux femmes pilent et des enfants sont debout autour d’une personne assise.

3.       Les cases sont rondes avec un grand toit de paille

4.       Il y a un mortier devant une case.

5.       Deux enfants sortent d’une case et courent derrière des pintades

 

a.       C’est un grand arbre avec un gros tronc et des branches sans feuilles.

b.      Ce sont des oiseaux un peu comme des poules.

c.       On écrase des légumes et des céréales dans cet objet en bois

d.      Ce sont de petites constructions où on garde les céréales

e.      On appelle ainsi les maisons traditionnelles en Afrique

Séquence 2 – La naissance de Kirikou

Kirikou est extraordinaire. Pourquoi ?

 Kirikou dit : « Mère, enfante-moi ! » - Sa mère répond : « Un enfant qui parle dans le ventre de sa mère s’enfante seul » - Kirikou dit : « Mère, lave-moi » - Sa mère répond : « Un enfant qui s’enfante seul se lave seul »…Imaginez la suite du dialogue…Kirikou dit : «  Mère, habille-moi ! » - La mère répond : «  ………………………………………………………………………………………. », « Mère, nourris-moi ! » «  ……………………………………………………………………………………………………. »,  « Mère, apprends-moi le monde ! » «  ………………………………………………………………………………………………………………………….

Séquence 3 - Le malheur du village - Complétez le dialogue

« Où est mon père ? » « Il est allé combattre Karaba la sorcière et elle l’a mangé »

« Où sont les frères de mon père ? » «  …………………………………………………………………………………………………… »

« Où sont les frères de ma mère ? » «  ……………………………………………………………………………………………………… »

Séquence 4 – La route des flamboyants

 

vrai

faux

Kirikou se présente à son oncle

 

 

Kirikou veut aider son oncle

 

 

L’oncle accepte d’emmener Kirikou

 

 

Kirikou se cache dans un arbre

 

 

Kirikou vole le chapeau d’un vieux

 

 

Kirikou offre le chapeau à son oncle

 

 

 

Séquence 5 – La sorcière et le chapeau magique

Vous avez vu trois lieux différents depuis le début du film : le village, la route des flamboyants, la grotte de la sorcière. Quelle est la couleur de chacun ?

 Ecoutez la chanson : « Tremblez de joie, tremblez d’effroi ! Elle approche, elle est là. Tremblez de joie, tremblez d’effroi ! La voici, Karaba ! »

Karaba, est-elle comment vous l’imaginiez ? Décrivez-la!

 A quoi ressemblent-ils les fétiches de Karaba ?Comment sont-ils ?

 Séquence 6 – Au village

Observez le visage de l’oncle. Comment paraît-il ?

 Kirikou pose encore la même question, laquelle ?

Que pensez-vous du vieux du village ? Vous le trouvez sage ?

Séquence 8 – La pirogue ensorcelée

Sur le chemin du marigot. Kirikou et sa mère traversent deux paysages différents. Décrivez-les!

 La mère dit : « On peut vivre sans or, mais on ne peut pas vivre sans eau ! ». L’eau est indispensable pour beaucoup de choses. Lesquelles ?

 On ne peut pas vivre sans....................

Ecoutez la chanson de Kirikou : « Kirikou n’est pas grand, mais il est vaillant. Kirikou est petit, mais il peut beaucoup »

Séquence 10 – La source

Remettez les répliques du dialogue dans l’ordre :

a.        Je veux voir.

b.       Mais c’est interdit ! Tu entends ?

c.        Oui

d.       Attention ! Tu vas vers la source maudite !

e.       Il n’y a rien à voir

f.         Si !

g.        Ne me réponds pas, petit malpoli

h.       Si je te le dis ! Et il n’y a rien à entendre non plus

i.         C’est vrai, il n’y a rien à voir

Kirikou a découvert le problème de la source. Qu’est-ce que c’est ?

 Ecoutez la chanson : « Kirikou est petit, mais c’est mon ami, Kirikou le voyou est meilleur que nous, Kirikou n’est pas grand mais c’est notre enfant, Kirikou est moqueur mais il a bon cœur »

Séquence 11 – Conversation dans la case

Kirikou repose toujours la même question. Laquelle ?

 La mère répond d’abord :  « Elle n’est pas la seule, il y a beaucoup de gens méchants »

Kirikou semble d’abord accepter la réponse, mais ensuite il remarque : « Elle est quand même beaucoup plus méchante que les autres ». La mère avance une autre réponse : « Elle a plus de pouvoir que les autres »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce que si on est plus méchant, c’est parce qu’on a plus de pouvoir ? Réponds en pensant à la situation de l’Afrique par rapport aux autres pays plus riches du monde.

Kirikou semble complètement découragé. Sa mère lui apprend que quelqu’un peut tout expliquer. Qui ? Où est-il ? Pourquoi est-il difficile d’aller le voir ?

Séquence 14 – Le sage de la montagne

La termitière (qui, dans le film, abrite le sage grand-père de Kirikou) a une valeur très symbolique dans certaines sociétés d'Afrique de l'Ouest proches des Sénoufos. Elle est un symbole de puissance solitaire et mystérieuse et ceux qui ont atteint le plus haut degré de perfection spirituelle accessible à l'homme, sont appelés «ceux de derrière la termitière». Le tunnel creusé par Kirikou pour rejoindre son grand-père a une valeur symbolique très claire: il est une voie de passage que l'on retrouve dans tous les rites d'initiation, un accès à la lumière, c'est le chemin de la vie qui, souvent, traverse une montagne sacrée.

De quelle couleur est le domaine du grand-père ?

 Qu’est-ce qui est impressionnant dans ce nouveau lieu ?

 Est-ce que le grand-père fait peur ?

 Quels sentiments éprouve Kirikou ? Il est heureux / il a peur / il est déçu / il est en colère / il est découragé / il est impressionné / il est désespéré / il est fatigué…

Il y a beaucoup d’idées sur Karaba qui ne sont pas justes. Ecoute le grand-père et rétablis la vérité !

 

Explication habituelle

Explication du grand-père

L’assèchement de la source

C’est la sorcière qui a fait rentrer un monstre dans la source

 

La disparition des hommes

C’est la sorcière qui les a mangés

 

Alors Kirikou dit au grand-père : « Alors, est-ce qu’en réalité Karaba est très gentille et aime tout le monde ?

Son grand-père lui répond : « Non, elle n’aime pas …………………….., elle méprise ………………………..et déteste ………………

Pourquoi ? Parce qu’………………………………………………………., parce qu’on lui a enfoncé une épine empoisonnée dans le dos. Kirikou monte sur les genoux de son grand-père. Comment se sent-il ? vaillant / petit / seul / fort / découragé / impuissant / décidé / angoissé ….

Kirikou demande à son grand-père un grigri pour l’aider contre la sorcière. Qu’est-ce que c’est ? Une arme – un poison violent – un objet magique qui protège. Le grand-père refuse. Quels sont les meilleures armes de Kirikou ?

Que pensez-vous du grand-père ?

 Séquence 15 – Métamorphoses

Quels changements notez-vous dans la nature quand Karaba sort ?

Kirikou demande un baiser à Karaba. Comment interprétez-vous la métamorphose de Kirikou après le baiser ? Est-ce que cela vous fait penser à d’autre contes ?

 Séquence 16 – Le retour au village

Qui ne reconnaît pas Kirikou ? Qui le reconnaît ? Que pensez-vous du comportement des gens du village ? Le comprenez-vous ? Qui arrive enfin au village ?

 Sortie de cinéma

Vous avez aimé ce dessin animé ? Pourquoi ?

Quel moment de l’histoire avez-vous préféré ? Pourquoi ?

Le film ne présente pas la vie aujourd’hui dans un village d’Afrique, mais l’Afrique traditionnelle (dans une région qui pourrait être le pays sénoufo, au nord de la Côte d’Ivoire). Faites la liste de tous les élément de cette Afrique.

 Comparer une organisation familiale africaine et européenne: Le père, l’oncle, la mère, la femme, le grand père, l’ancien…- Les traditions : le mariage des femmes, le pilon, l’habitat, l’ancien, la magie…- le confort de la vie en Europe : l’eau courante, l’intérieur de la maison....

L’organisation du village : On peut se référer au cadre de vie des Senoufo – civilisation qui correspond aujourd’hui à la Côte d’Ivoire, au Mali, au Burkina Faso –. Les villages senoufo étaient composés d’habitations en briques et en argile séchée mêlée à de la paille séchée. Elles avaient la forme d’un cylindre et étaient recouvertes par des toits de chaume. Les deux entités essentielles étaient la famille et le village :

- la famille au sens large réunissait plusieurs foyers et des célibataires de même ascendance. Ils vivaient et

travaillaient ensemble sous l’autorité d’un ancien.

- le village s’organisait autour des rites d’initiation dont les chefs géraient les affaires communes et veillaient

au respect des traditions.

 _ Les rites d’initiation

Ils se déroulaient, pour les hommes, entre dix et trente ans, en trois phases de sept ans chacune. L’initiation comportait des enseignements, des retraites, des épreuves où l’on apprenait progressivement les divers rites, des

récits sur l’histoire du groupe, la découverte des principaux gestes symboliques. Dans les cérémonies, masques, instruments et danses avaient une grande importance.

Si le conte se déroulait dans votre pays, quels éléments choisirez-vous pour le décor?

 Admirez-vous Kirikou ? Qu’est-ce qui vous plaît le plus chez lui ? L’avez-vous toujours trouvé sympathique ?

Que pensez-vous des différents personnages ?

 Quelle est d’après vous la signification du conte de Kirikou ?

 


 

Tag(s) : #Cinéma