Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour mes “artistes” de quatrième…

 

angoulême   
Pendant la semaine, nous avons travaillé ensemble sur la Journée de Mémoire. Pour ceux qui veulent un approfondissement sur ce thème, je profite d’une occasion pour parler encore de l’holocauste, mais d’une façon complètement différente…lisez l’article et vous en découvrirez la raison !
   
Bulles, planches, vignettes et strips, à quoi penses-tu ? Si immédiatement tu vois apparaître une bande dessinée, alors tu es sans doute un bédéphile. Du 26 au 29 janvier se tient le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (Charente).
Ce festival est l’occasion de te faire découvrir le monde de la bande dessinée. Cette année, il est présidé par Art Spiegelman, l’auteur américain de « Maus », une célèbre BD qui parle de l’holocauste. Cette œuvre a ému des millions de personnes.
Maus traite des persécutions des juifs dans les années 1930 et 1940, et notamment de la Shoah. Cette œuvre a reçu un prix Pulitzer spécial en 1992[3] et a été traduite en dix-huit
langues. Cette œuvre sans précédent, de plus de 250 pages, mêle étroitement deux trames narratives : le père de Spiegelman racontant sa déportation, et le récit des relations entre Spiegelman et son père, récit de la transmission de la Shoah.Maus raconte, à travers le dialogue de l'auteur et de son père, l'histoire du père juif polonais, survivant des ghettos de Pologne et d'Auschwitz. On y découvre les persécutions nazies, depuis le début de la Seconde Guerre mondiale et l'invasion de la Polognejusqu'à l'effondrement du Troisième Reich et l'immédiat après-guerre. Témoignage sur la Shoah, cette œuvre aborde la question de la survie à tout prix quand la loi est celle du plus fort. Dans son œuvre, Art Spiegelman représente les différents groupes nationaux par différentes espèces d'animaux : les Juifs sont représentés par des souris (« Maus » signifie « souris » en allemand), les Allemands par des chats, les Français par des grenouilles, les Américains par des chiens, les Suédois par des élans, les Polonais par des porcs, les Britanniques par des poissons, les Roms par des bombyx disparates (lépidoptères dont le nom anglais est gypsy moths) et l'enfant né d'une liaison entre des personnes juives et allemandes par une souris au pelage marqué de rayures félines. L'utilisation du zoomorphisme, un style familier aux dessins animés et aux bandes dessinées, est une référence aux images de propagande nazie qui dépeignaient les Juifs comme des souris et les Polonais comme des porcs.Voici une image de la BD "Maus"bd

Tag(s) : #Actualité