Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De retour de mon voyage à Paris, je propose à mes élèves un texte sous forme de journal, où je raconte ce que j'ai visité et fait à Paris en ces jours. Ils pourront l'utiliser comme modèle à suivre pour décrire, par exemple, une excursion scolaire, un voyage qu'ils ont fait avec leur famille ou leurs amis, ou, en général, pour parler des vacances.

 

Jeudi, le 1er avril 2010

A 2h30 de l’après-midi j’arrive à l’aéroport de Milan (Linate). Mon vol est prévu pour 3h50, mais on nous informe tout de suite qu’il a un quart d’heure de retard. J’embarque mes bagages et j’attends. Mais un orage éclate sur Milan et mon avion part avec une heure de retard (on commence bien !). J’arrive à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris et je prends le RER destination « Les Halles », parce que mon hôtel se trouve près du centre commercial. Quand j’arrive aux Halles, j’ai du mal à trouver la bonne sortie, mais enfin, à l’aide de mon mari, nous trouvons le bon chemin pour rue Pont Neuf, où se trouve l’hôtel Duc de Bourgogne, où nous logeons (http://www.paris-inn.com/fr-hotel-paris-best-western-ducs-de-bourgogne-description-6.html).

La chambre est déjà réservée, c’est la numéro 14 au premier étage. Je dépose mes bagages et je sors pour chercher un restaurant pour le dîner (il est huit heures du soir et j’ai vraiment faim !). Près de l’hôtel il y a un « hippopotamus »( http://www.hippopotamus.fr/ ), une chaîne de restaurants qui ont pour spécialité la viande de bœuf et nous décidons de manger là. Je prends du jambon sec d’Auvergne et un faux filet avec des frites et enfin, un expresso (qui comme toujours n’a rien a voir avec notre café !). Après le dîner je me promène le long de la Seine; il fait un peu froid mais la nuit à Paris est toujours magnifique et le spectacle sur l’île de la Cité extraordinaire !

 

Vendredi, le 2 avril 2010

Le matin, je prends le métro direction Saint-Germain-des-Près. Je prends mon petit déjeuner au Café de Flore (http://www.cafedeflore.fr/ ). Sur le site de ce café vous pouvez consulter aussi le menu  (http://www.cafedeflore.fr/in/wp-content/uploads/2009/10/cafedeflore_menu.pdf). Ce café était autrefois fréquenté par Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir (quelle émotion d’être à la même place où ils se sont assis il y a longtemps !). Après le café et le délicieux croissant je visite l’église, la plus ancienne de Paris (les premières pierres datent de l’an 557) http://www.saint-germain-des-pres.com/default2.htm;  et puis je parcours rue Bonaparte jusqu’à l’église de Saint-Sulpice (http://www.paroisse-saint-sulpice-paris.org/). De là, je prends rue Montparnasse (pleine de théâtres et de crêperies…j’en sens encore le parfum…), j’arrive au pied de la Tour Montparnasse et je visite le cimetière à la recherche des tombeaux des personnages célèbres. Je trouve celui de Charles Baudelaire (plein de messages, de bouteilles de vin, de tickets de métro…) et de Sartre et Simone de Beauvoir. Sur ce site, vous pouvez le visiter virtuellement (http://www.insecula.com/musee/panorama_M0139.html). Interieur-du-musee-d-orsay-004_03.jpg

Encore en métro vers le Musée d’Orsay : trois quart d’heures de queue avant de pouvoir entrer et, enfin, le spectacle des tableaux des impressionnistes : l’Angélus de Jean-François Millet, Le bal au Moulin de la Galette de Renoir sont les tableaux qui m’ont impressionnée le plus (http://www.musee-orsay.fr/fr/visites/visiter-le-musee-aujourdhui.html)

En sortant du musée il pleut beaucoup et je décide d’entrer dans le café le plus près pour le déjeuner. C’est le café « Les deux Musées » : je prends une salade niçoise et je goûte les fromages de mon mari.

Je prends le RER vers le quartier de la Défense et, quand je sors, il y a un beau soleil qui illumine la magnifique Grand Arche (http://www.ladefense.fr/). Je visite l’esplanade et je fais les courses à la FNAC (vue la queue d’aujourd’hui au musée d’Orsay, je décide d’acheter en avance les billets pour le Louvre) et j’achète des DVD de films et de comédies musicales en français. Le soir je dîne au Café Zimmer (http://www.lezimmer.com),Place du Châtelet, et je prends une soupe à l’oignon et du saumon avec du riz. Je me promène jusqu’à l’Hôtel de Ville et au Centre Pompidou (http://www.centrepompidou.fr/) mais il fait froid et il pleut…il vaut mieux se coucher tôt !

 

Samedi, le 3 avril 2010

Le matin, je prends un gros petit déjeuner en hôtel. Dehors il pleut encore, mais mon programme prévoit la visite du musée du Louvre, donc, ça ne fait rien ! Pas de queue pour ce qui ont déjà le ticket (pour les autres…tant pis pour eux !) et la visite commence ! Je reste au Louvre pendant quatre heures et il me semble de visiter deux musées différents : presque le désert au deuxième étage (où je me régale devant le tableau «  L’Adoration des bergers » de Georges de la Tour et «La dentellière » de Vermeer…quels chefs-d’œuvre !!) et à la section des antiquités égyptiennes, grecques et orientales et une foule incroyable dans le couloir des œuvres de Léonard et Raphael! (http://www.louvre.fr/llv/commun/home.jsp?bmLocale=fr_FR). A la sortie du musée, toujours sous la pluie, je reprends le métro pour l’Opéra et puis, en parcourant rue de la Paix, je me rince l’œil devant les vitrines des bijouteries et j’arrive à Place Vendôme (encore des bijoux, bijoux partout !). En longeant les Jardins des Tuileries, j’arrive dans l’immense Place de la Concorde. Je me promène sur les Champs Elysées (http://www.champselysees.org/champselysees/) , je passe à côté du Grand Palais (http://www.grandpalais.fr/fr/Accueil/p-93-Accueil.htm) , du Petit Palais (http://www.paris.fr/portail/Culture/Portal.lut?page_id=6228) et du Palais de l’Elysée (mon amie Carla Bruni m’attend pour un thé avec Monsieur le Président!) (http://www.elysee.fr/president/accueil.1.html) et enfin me voilà en Place Charles de Gaulle devant l’Arc de Triomphe (http://arc-de-triomphe.monuments-nationaux.fr)...un timide soleil commence à apparaître dans le ciel. Je visite le tombeau du soldat inconnu, dont la flamme est ravivée tous les jours à 18h30. Je reprends le métro vers Place de la Bastille : quelques photos à l’immense théâtre et promenade jusqu’à Place des Vosges, un vrai bijou de l’architecture, un coin de paix et de merveille (je l’adore !). Je prends un chocolat au « Café Hugo », où il y a un serveur qui n’est pas trop sympa à mon mari parce qu’il continue à nous parler en italien (il a vu le guide et il a compris notre nationalité…), même si nous nous adressons à lui en français (ah…les français !). Le soir je dîne dans un restaurant qui semble sorti des pages des romans de Simenon. Il s’appelle « Le Terminus du Châtelet », c’est un restaurant de style art déco, qui se transmet de père en fils depuis trois générations. En effet, c’est la famille (composée du propriétaire du restaurant, de son fils et de sa femme) qui nous accueille aimablement et nous offre les spécialités du jour. Je choisis une terrine et un steak au poivre (beaucoup de poivre !!) et comme dessert je prends une crème brulée. Après le repas, je me dirige vers la Cathédrale de Notre-Dame. C’est le Samedi Saint…encore une longue queue pour participer à la Messe de la veillée pascale. A l’entrée nous trouvons sur chaque chaise la feuille de la Messe et une bougie. La célébration commence avec la bénédiction du feu et la procession du Cierge pascal. On allume toutes les bougies à l’entrée de l’Archevêque de Paris, c’est un vrai spectacle de lumière et une grande émotion. Je suis la proclamation des sept lectures et j’écoute le grand orgue de la Cathédrale, la proclamation de l’Evangile (qui est d’abord chanté en grec par un diacre de l’Eglise Orthodoxe), l’homélie de l’Archevêque et le baptême, la confirmation et l’Eucharistie des deux catéchumènes Ingrid Johanna et Yuhnan. Quand je sors de la Cathédrale il est presque minuit, mais ça a valu la peine ! 

 

Dimanche, le 4 avril 2010

Le matin je prends encore le petit déjeuner à l’hôtel et puis je sors, destination Tour Eiffel ! Je descends à l’arrêt du métro « Champs de Mars », je passe devant l’école militaire. Il pleut encore !!!

J’arrive à la tour mais les kilomètres de queue à chaque piliers me font renoncer à l’idée d’y monter (http://www.tour-eiffel.fr/index.html ). Je traverse la Seine et je visite le Palais Chaillot et la Place du Trocadéro. Je reprends le métro et je descends aux Invalides, pour visiter le tombeau de Napoléon (http://www.invalides.org/pages/dome.html ). Je me promène jusqu’au pont Alexandre III, classé monument historique depuis 1975. C'est un pont métallique de 40 mètres de large composé d'une seule arche de 107 mètres comprenant trois points d'articulation, permettant de franchir la Seine sans point d'appui intermédiaire. Encore en métro vers Montmartre (http://www.montmartrenet.com/accueil.php) . J’arrive à la station Abbesses et je commence à monter les interminables ( !!) marches qui me conduisent dehors (je sais plus tard que c’est la gare du métro la plus profonde de Paris avec ses 30 mètres). Mais ça vaut la peine : tous les escaliers sont peints d’une fresque ! J’émerge, épuisée, sur la place et je commence à respirer l’air de France du film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » (http://ameliepoulain.ifrance.com/) . Je déjeune dans un petit jardin à côte de la sortie du métro. C’est le square Jéhan-Rictus où il y a un mur en lave émaillé où « Je t’aime » se déclare en 311 langues. Je visite l’église de Saint-Pierre et puis je commence un tour du quartier à la découverte des lieux les plus particuliers (il y a des maisons vraiment superbes et des espaces magnifiques !) . Les petites rues de cette butte semblent désertes, mais quand on arrive à Place du Tertre on retrouve le monde entier ! Ici le folklore bat son plein, entre les terrasses des restaurants et les chevalets des peintres et des portraitistes, un vrai bain de foule ! J’achète des souvenir et des t-shirts pour mes enfants et je me réfugie en vitesse dans un café pour échapper à l’orage qui vient d’éclater et quand le soleil apparaît à nouveau, je me dirige vers la Basilique du Sacré Cœur (http://www.sacre-coeur-montmartre.com/fr/index.html)! Le soleil brille et Paris, vue de là haut, est un vrai spectacle ! Je visite la Basilique et je descends les escaliers qui emmènent à la Place Saint-Pierre…sur les pas d’Amélie ! Il n’y a pas de cabine téléphonique comme dans le film, mais le carrousel est le même ! Nous traversons le quartier Pigalle en passant devant le lieu le plus célèbre de la vie nocturne de Paris : Le Moulin Rouge (http://www.moulinrouge.fr/home-flash-fr.html).

Je reprends le métro vers l’île de la cité, j’ai encore un peu de temps et je me dirige vers la Sainte-Chapelle, mais quand j’arrive devant le portail d’entrée, le gardien le ferme juste devant moi. Il est 5h30 pile et a cette heure là on ne peut plus la visiter. On reviendra demain ! Le soir, je me dirige vers la tour Eiffel parce que nous avons réservé une table au « Café de l’Homme », un restaurant qui se trouve sur l’esplanade du Trocadéro, juste en face de la tour ! Je prends un travers de veau laqué au miel et sésame et une gaufre sauce nutella et chantilly. La vue est magnifique (l’addition du dîner en est la preuve !!) et moi, je prends des dizaines de photos, à chaque heures du soir, pour témoigner la beauté de la tour illuminée !

 

Lundi, le 5 avril 2010

Après l’habituel petit déjeuner en hôtel, je pars à la visite de la Sainte-Chapelle (http://sainte-chapelle.monuments-nationaux.fr/fr/) , édifiée selon la volonté de Louis IX pour y conserver les reliques de la Passion du Christ ; parmi celles-ci, la plus célèbre, la Couronne d’Epines. J’attends de pouvoir contempler la beauté des vitraux, les 1113 scènes des 15 verrières qui racontent l’histoire de l’Humanité, de la Genèse à la résurrection du Christ, mais la visite est un peu décevante: les vitraux font l’objet d’une importante campagne de restauration et seule une partie de la Chapelle reste visible aux visiteurs…il faudra revenir dans quelques années pour l’admirer dans sa merveilleuse beauté !

A la sortie du Palais de Justice, je me dirige vers Notre-Dame, pour la visiter avec un peu plus de calme (http://www.notredamedeparis.fr/-Francais-) . Devant elle, sur le parvis, une étoile de bronze pointe le Kilomètre zéro, centre du pays. Harmonieuse et solennelle, c’est vraiment l’emblème de l’art gothique. En pensant à Quasimodo, protagoniste du roman de Victor Hugo, je regarde les grimaçantes gargouilles qui semblent me saluer. Il fait beau et chaud aujourd’hui et c’est un vrai plaisir se promener le long de la Seine, s’arrêter devant les bouquinistes, regarder l’île et la Cathédrale d’un point de vue différent. Je reprends le RER, direction château de Versailles (http://www.chateauversailles.fr/homepage) , mais quand j’y arrive j’apprends que le lundi la visite des appartements n’est pas possible, quel dommage ! Mais, pour me consoler, je déjeune dans les jardins magnifiques de la résidence du roi de France…au soleil ! A la fin du repas, je rentre vers Paris en RER (vraiment rapide le voyage de retour : 25 minutes) et je prends le métro qui m’emmène à la Tour Montparnasse (http://www.tourmontparnasse56.com/fr/ . Je monte en ascenseur jusqu’à la terrasse au 56ème étage du gratte-ciel et puis à pieds au 59ème étage. De haut Paris est magnifique ! Ses couleurs et ses nuances sur les tonalités du gris et du blanc font penser à un tableau ! Je prends beaucoup de photos d’en haut. Quand je descends, je fais un petit tour au Galeries Lafayettes et puis je reprends le métro vers le Centre Pompidou (http://www.centrepompidou.fr/). Quand j’y arrive la place devant le musée est pleine de gens qui assistent au divers spectacles des artistes. Je n’ai pas de temps pour visiter l’exposition d’art moderne mais j’entre quand même à l’intérieure du musée et je visite la librairie où j’achète un cahier de coloriage sur les monuments de Paris à mes enfants et un carnet vintage pour moi. Le soir, je déjeune au restaurant « Le chien qui fume », qui se trouve près de l’hôtel et qui est conseillé par notre guide (http://www.auchienquifume.com/) . Je prends une soupe à l’oignon et un magret de canard (des poires comme garniture !!) et comme dessert une tarte Tatin. A la fin du repas, je me promène aux Halles, je rentre à l’hôtel et je prépare la valise.

 

Mardi , le 6 avril 2010

Je prends un croissant et un café aux Halles où je suis allée en pensant faire du lèche-vitrine avant de partir, mais je réalise que les magasins en France ouvrent à 10h et je n’ai pas beaucoup de temps. Je rentre à l’hôtel, je prends mes bagages et je prends le RER destination aéroport Charles de Gaulle. L’avion va partir à l’heure…au revoir Paris !

 

Et maintenant, je vous propose une série d'exercices pour s'orienter à Paris dans le métro. Bon travail!

 

Le métro parisien

 

 

 

Tag(s) : #France et francophonie